«

»

Mai 26 2015

Imprimer ce Article

Brad’Bruche 2015

150525.Brad'Bruche

L’affaire est plutôt rôdée. Après un quart de siècle ou presque de lundis de Pentecôte placés sous le signe des affaires, Urmatt a vécu, une nouvelle fois un bon cru de son Brad’Bruche.

Et d’ailleurs : doit-on dire « un » ou « une » Brad’Bruche ? Michèle Ludwig, qui domine la situation sur son podium, dans la rue principale, donne une amorce d’explication sur l’appellation de ce marché aux puces, vide-greniers : « C’est un Urmattois qui a lancé la première édition. Nous en sommes à la 26e. Il s’était rendu à la grande braderie de Lille et s’était dit que ce serait pas mal de faire quelque chose de ce genre à Urmatt… ». Et voilà : une braderie, un Brad’Bruche. Ou une Brad’Bruche, les sympathiques organisateurs n’en voudront pas au quidam, quel que soit le genre de l’article indéfini employé. Et côté articles, justement, on avait le choix, hier, dans le cœur du bourg. Des milliers de petites choses, dont certaines, il faut l’avouer, ne servent pas non plus… à grand-chose. Des centaines de petits rien, qui n’apporteraient tout à fait rien à un intérieur de demeure. Mais madame craquera, par exemple, sur cette petite poterie en forme de chat. Et pour son prix, c’est en dessous de tout ce qu’on a pu voir affiché, même dans le pire des magasins discount : il ne faut donc pas se priver.

Ça, c’était plutôt pour la partie après-midi. Tôt le matin, c’était une autre chanson. Qu’Yvonne et Serge connaissent bien. Ils tiennent stand depuis sept ou huit ans à Brad’Bruche. « Le matin, à peine arrivés, on a les spécialistes qui sont là et regardent dans les coffres de voiture, pour voir ce qu’on va exposer ». Sont très demandés, à l’aube, « des téléphones portables, et tout ce qui est électronique », complète Yvonne. Après la première razzia, l’ambiance est plutôt à « la balade, avec un petit achat par-ci par-là », confirme le maire d’Urmatt, Alain Grisé. Le ciel était plutôt de la partie en matinée, mais les nuées ont été plus menaçantes, à partir de 14 h 30. On a vu quelques particuliers remballer leurs stands. Et quelques-uns d’être eux, passablement inconscients du danger, repartir en fendant, avec leur véhicule, une foule nourrie. Les organisateurs et le maire leur ont rappelé que l’engagement signé les obligeait à ne pas plier bagages avant 18 h. Mais ils ont fait la sourde oreille. À part ces départs anecdotiques de milieu d’après-midi, Brad’Bruche a permis aux près de 300 exposants, à la cinquantaine de bénévoles des sept associations regroupées au sein de l’office municipal des sports, de la culture et des loisirs et aux employés municipaux d’Urmatt de vivre un lundi de Pentecôte attrayant.

(DNA du 26.05.2015 -JS Arnold)

150525.Brad'Bruche01.jpg150525.Brad'Bruche02.jpg150525.Brad'Bruche03.jpg150525.Brad'Bruche04.jpg150525.Brad'Bruche05.jpg150525.Brad'Bruche06.jpg150525.Brad'Bruche07.jpg150525.Brad'Bruche08.jpg150525.Brad'Bruche09.jpg150525.Brad'Bruche10.jpg150525.Brad'Bruche11.jpg

Lien Permanent pour cet article : http://www.mairie-urmatt.fr/bradbruche-2015/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27 + = 30