Claudine Touchemann en dédicace

 

claudine-touchemann-livre-des-pensees-personnelles-et-amusees-dans-son-dernier-ouvrage-photo-dna-jsa-1477513193Habitant Urmatt depuis 40 ans, la dame de plume, accompagnée de sa fille Mélanie, graphiste de talent à laquelle sont confiées les couvertures des livres, était entourée de ses fidèles lecteurs.

« Je suis ravie de ce moment de proximité avec les Urmattois qui sont toujours fidèles, toujours dans mon cœur », a souligné Claudine Touchemann, très émue, en constatant le nombre de lecteurs présents lors de cette rencontre symbolisant aussi « une énorme amitié ».

Au cours de ce moment intense, les échanges et discussions avec le public ont été forts en émotion et l’ambiance a été amicale, sympathique grâce aux bénévoles de la médiathèque.

Se sentant « épaulée par les amis d’Urmatt », son fief, village de sa première dédicace, l’auteure a tenu à remercier pour le travail fourni tous les bénévoles ayant organisé cette soirée dédicace et rencontre avec le public, la médiathèque, ainsi que la commune d’Urmatt – dont le maire Alain Grisé a mis un accent particulier sur la culture — et Michèle Ludwig, aimant parler de ses livres.

Extrait des 'Pensées de Proserpine'

Proserpine doesn’t speak French

—    Ça va, Proserpine ?

—    Sorry, I don’t understand.

—    Mais… Proserpine, qu’est-ce qui t’arrive ?

—    Nothing.

—    Enfin, Proserpine, c’est moi, ta patronne.

—    Yes, I know.

—    Tu peux m’expliquer pourquoi d’un seul coup tu fais semblant de ne pas comprendre ce que je dis ?

—    I don’t fais semblant.

—    Bon, Proserpine, arrête ça tout de suite !

—    No.

—    Proserpine, tu m’énerves !

—    I know.

—    J’exige des explications !

—    Well, il se passe que les three tomes of my saga « Luc, graine de prison » sont maintenant traduits in English.

—    Quoi ?

—    Yes. Cela prendra encore a little bit of time before they are en édition but it’s coming.

—    Ils sont maintenant en Anglais ?

—    Yes.

—    Et c’est pour ça que tu me snobes ?

—    Yes.

—    Parce que tu crois que je ne serai pas capable de les lire, peut-être ?

—    I don’t crois, I suis sûre.

Lien Permanent pour cet article : http://www.mairie-urmatt.fr/claudine-touchemann-en-dedicace/