Cette fois, la gendarmerie est définitivement disparue. Après la suppression de la brigade d’Urmatt, les bâtiments étaient abandonnés, et leur propriétaire, la SIBAR, n’était pas très pressé de réaliser un programme immobilier prévu depuis quatre ans … Question de budget, comme cela est de plus en plus souvent le cas.

Ces bâtiments à l’abandon devenaient inquiétants. Après une proposition d’héberger des migrants, le risque était de les voir squattés, ou tout simplement assister à l’apparition progressive d’une friche en plein coeur de notre village. De nombreux efforts et l’appui décisif du président du Département, Frédéric Bierry, ont enfin autorisé la démolition des bâtiments et l’arrachage des enrobés. Aujourd’hui, le site est propre. Et si la SIBAR est maître de ses décisions, nous pouvons toutefois espérer voir un jour ces logements se construire à Urmatt !

Voir le reportage photo

Catégories : Vie pratique

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 6 =