Nov 16 2015

La journée de l’Intercommunalité

Journee.CCVB

Il a fallu trois bus pour transporter les 140 élus bruchois qui avaient répondu à l’invitation de la CCVB pour ce parcours découverte d’amont en aval. Le départ s’est fait de Schirmeck en direction de Bourg-Bruche. Dans ce secteur, a été évoquée la nouvelle association foncière pastorale du Grand-Roué-Tifarupt, mise en place pour reconquérir des paysages et des espaces pastoraux.

Les élus ont cheminé ensuite jusqu’à la Gaminerie de Saulxures, un des quatre multi-accueils (avec Lutzelhouse, La Claquette et Urmatt) actuellement en travaux d’agrandissement et d’accessibilité.

La maison des pêcheurs de Saint-Blaise-la-Roche a été aussi un des points de découverte, parmi les projets financés par la CCVB.

Au cours du trajet, les visiteurs ont pu bénéficier d’explications sur différentes actions menées par l’entité intercommunale, comme les points de lecture du paysage. Côté culture, le musée Oberlin et son exposition actuelle sur le séjour du dramaturge Lenz au Ban de la Roche, chez le pasteur Oberlin, a permis de visualiser les dernières innovations en matière d’aide à la visite (contenu accessible sur smartphone, qui peut être prêté par le musée).

Le groupe a effectué ensuite une halte à Rothau, dans l’enceinte de l’ancienne usine textile Steinheil. Là, Pierre Grandadam, président de la CCVB, a fourni quelques explications concernant la nouvelle pépinière qui a été installée dans les locaux de l’ancien magasin de tissus et du gardien du site. Cette pépinière à vocation artistique a accueilli son premier entrepreneur, un illustrateur, Bastien Massot. Le bâtiment pourra recevoir d’autres professionnels (artistes, auteurs, graveurs…).

Le président de la communauté de communes a aussi évoqué le chantier de démolition et de remise en état de l’espace occupé par l’entreprise textile. 

La transition s’est faite ensuite sur l’avenir de cette zone, qui doit accueillir notamment une partie de ce qu’on appelle communément « le contournement de Rothau ».

Le président de la CCVB a souligné que deux anciennes turbines hydroélectriques, qui fonctionnent toujours sur site, ne peuvent être déplacées : « L’espace disponible n’est donc pas si énorme », même si la totalité de l’emplacement de l’ancienne usine l’est, dans sa globalité. Cette donnée des turbines, tout comme celles environnementales, avec la présence d’une plante remarquable font que le dossier n’est pas simple à faire aboutir. Comme l’a rappelé aussi Frédéric Bierry, président du conseil départemental, et délégué à la CCVB : « Il faut trouver des solutions pour faire en sorte que le tracé sorte le plus loin possible, peut-être jusqu’au pont de la Charité. Et nous souhaitons donner une réponse le plus vite possible à la communauté de communes ».

Les quelque 140 élus bruchois ont cheminé ensuite sur l’espace laissé par l’usine démolie, avant de se rendre à Schirmeck pour visiter les locaux du tennis club, bénéficiaires d’un programme de rénovation conduit par la CCVB, à Muhlbach-sur-Bruche dans la zone d’activités, puis dans celle de Wisches, pour y clore la journée concoctée par les instances de la CCVB et son personnel.

(JSA-DNA)

151107.Intercom.01.jpg151107.Intercom.02.jpg151107.Intercom.03.jpg151107.Intercom.04.jpg151107.Intercom.05.jpg151107.Intercom.06.jpg151107.Intercom.07.jpg151107.Intercom.08.jpg151107.Intercom.09.jpg151107.Intercom.10.jpg151107.Intercom.11.jpg151107.Intercom.12.jpg151107.Intercom.13.jpg151107.Intercom.14.jpg151107.Intercom.15.jpg151107.Intercom.16.jpg

Lien Permanent pour cet article : http://www.mairie-urmatt.fr/la-journee-de-lintercommunalite/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Enter the text from the image below