Le compteur Linky

linky-gazparERDF et le gouvernement ont décidé d’équiper les 35 millions d’abonnés de compteurs communicants Linky d’ici 2021. Ce compteur devrait permettre aux usagers de comprendre et mieux maîtriser leur consommation d’énergie.

Mais … les associations de consommateurs ainsi que Santé Publique Editions accueillent très mal cette décision et parlent même de fiasco technique, industriel, financier et sanitaire.

Voir le site de UFC-Que Choisir :

http://www.quechoisir.org/environnement-energie/energie/electricite

Voici en particulier le résumé du texte publié par la journaliste scientifique Annie Lobé :

1- Au plan technique, les câbles, fils et appareils électriques ne sont pas prévus pour transporter des radiofréquences.
2- L’analyse technico-financière ne prend pas en compte le remplacement des compteurs et des concentrateurs dès la deuxième génération dans respectivement 15 ans et 10 ans.
3- L’informatisation des réseaux électriques rendra la France vulnérable au piratage, à l’espionnage et au cyber-terrorisme pouvant provoquer le black-out.
4- Les radiofréquences CPL du Linky sont officiellement classées « potentiellement cancérigènes » (catégorie 2B) depuis 4 ans par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui dépend de l’OMS.
5- Le système Linky est déjà obsolète et le sera encore plus à la fin du déploiement des 35 millions de compteurs, dans 7 à 8 ans, en 2022-2023.
6- Conclusion : le système Linky est une fausse solution virtuellement élégante mais catastrophique dans la réalité, qui devrait être abandonnée sur le champ.
7- Nombreux avertissements : la ministre Ségolène Royal fait la sourde oreille

Vidéo de présentation du compteur Linky par ERDF

Lien Permanent pour cet article : http://www.mairie-urmatt.fr/le-compteur-linky/