En cette période de chaleur (c’est l’été tout de même) il paraît judicieux de parler d’eau, de celle que l’on a l’habitude de voir couler si facilement du robinet. Nous savons tous que dans notre commune la ressource en eau est relativement limitée, malgré les efforts des municipalités successives pour en trouver de nouvelles … Si la disponibilité est suffisante pendant presque toute l’année, il arrive qu’en période d’étiage nous soyons insuffisants. C’est ainsi qu’au cours de l’hiver 2016/2017 nous avons du faire appel à la préfecture pour assurer le remplissage de notre réservoir par des camions citerne.

Puisqu’il semble que la découverte de nouvelles sources soit hypothétique, la seule solution envisageable est de nous rapprocher de nos voisins de la Vallée. C’est ainsi qu’un projet d’interconnexion est à l’étude avec Lutzelhouse et Wisches, et tout projet demande à être financé ! De plus, des réparations sur le réseau sont à envisager, et les compteurs doivent être remplacés par tranche, alors que notre budget eau est très limité.

Ce qui permet d’évoquer le prix de l’eau facturé aux Urmattois, qui est le plus bas du secteur, ainsi que le montre l’illustration suivante :

Des augmentations régulières et raisonnées seront donc indispensables pour faire face à nos besoins les plus élémentaires. Ce qui permettra d’amortir le choc tarifaire qui sera inévitable dans les prochaines années (coût des travaux et future transmission de la compétence à la ComCom). L’eau sera de plus en plus rare et de plus en plus chère.

Catégories : Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =

dapibus tristique libero consequat. Praesent velit,