Un futur talent en boucherie-charcuterie

150404.Donetti.Adrien

Donetti Adrien a 16 ans et il aime le football. Ce qui est assez courant chez un garçon de son âge. Mais si l’on regarde de plus près, on s’aperçoit qu’il y a autre chose dans sa vie, une passion qui occupe tout son temps et toutes ses pensées : créer des ballotines et des terrines !

Adrien est apprenti depuis deux ans à la boucherie-charcuterie Gruber Jean-Luc d’Urmatt. On peut même affirmer qu’il est un apprenti précoce, puisqu’il a bénéficié d’une dérogation d’âge avec le soutien de la chambre des métiers. Et pourtant, la voie choisie paraissait bien différente pour le très bon élève de la section Sport Etude de Schirmeck … Mais bon sang ne saurait mentir, Papa est boucher, alors je le serai aussi.

C’est ainsi qu’Adrien se retrouve en début d’année au rendez-vous des sélections régionales du MAF, Meilleur Apprenti de France, dans la spécialité Charcutier Traiteur et Boucher, épreuves organisées au CFA de Haguenau. Les candidats devaient réaliser une terrine de saumon et de cabillaud, parfumée à l’aneth, et une ballotine de cochon et pintade aux figues sèches, le tout accompagné de verrines de brunoise de légumes à la grecque.

Au final, c’est Adrien qui remporte le premier prix et se retrouve sélectionné pour la finale nationale à Toulouse qui se déroule du 10 au 12 avril, les pièces réalisées bénéficiant d’une exposition à la Foire Internationale de Toulouse.

Cette année, 21 concurrents vont se disputer le titre envié de MAF, avec pour la première fois la participation de cinq filles.

Pour parvenir à ce niveau, 250 heures d’entraînement ont été nécessaires. Adrien est un passionné et un perfectionniste, et tous ses loisirs sont consacrés à des créations, à la boucherie, et à la maison, sitôt rentré. Naturellement, l’apprenti doit être soutenu par son maître, et dans cette aventure, ses patrons Corinne et Jean-Luc Gruber se sentent investis auprès de celui qui est en quelque sorte devenu leur fils professionnel. Un concours qu’ils vivent tout autant que leur protégé, et Jean-Luc serait fier de la réussite de celui qui est le dépositaire de son savoir-faire. 

Lien Permanent pour cet article : http://www.mairie-urmatt.fr/un-futur-talent-en-boucherie-charcuterie/