Depuis le 1er janvier 2019 la loi Labbé s’étend aux particuliers. Les jardiniers amateurs ne peuvent plus utiliser ni détenir de produits phytosanitaires de synthèse. Il est toujours possible d’utiliser ceux de biocontrôle à faibles risques autorisés en agriculture biologique. D’autre part de nombreux végétaux développent des résistances aux produits phytosanitaires utilisés, rendant la lutte chimique de plus en plus difficile.

Mais attention aux détournements d’usage !

De nombreuses recettes de maison dites 100% bio circulent sur Internet et par le bouche à oreille. A base d’ingrédients classiques et souvent naturels tels que le sel, l’huile ou encore le bicarbonate de soude, ces préparations n’en sont pas moins néfastes pour l’environnement. Ils sont souvent utilisés à des concentrations élevées sous prétexte d’en renforcer l’efficacité. Ces substances se retrouvent rapidement dans les milieux aquatiques et dans l’eau potable … Il s’agit dans ce cas  de « détournement d’usage » car ces produits ne sont pas homologués en tant que produit phytosanitaire.

Références et documentation : www.jardiner-autrement.fr

Catégories : Environnement

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 31 = 32