Un vrai supporter

160507.Hecht.Claude

Claude Hecht, un passionné de basket, a eu le privilège de se déplacer à Istanbul, mercredi dernier, pour la finale d’Eurocup entre Galatasaray et la SIG.

Les médias le prédisaient, l’ambiance sera chaude à Istanbul à l’occasion de la venue des Strasbourgeois. Dans l’avion qui l’emporte en Turquie, Claude Hecht se met dans le bain. « J’ai vu plusieurs journaux, mais tout ce qui est écrit est loin de la réalité ».

L’Urmattois, lui-même ancien basketteur, découvre tout l’engouement qui règne autour de cette finale et de la réception réservée à la délégation alsacienne.

« Dès qu’on s’est approché de la salle, on se fait déjà une drôle d’impression. Il y avait un vacarme infernal quatre heures avant le coup d’envoi ». Habitué des grands rendez-vous sportifs, Claude Hecht est impressionné par les mesures de sécurité surprenantes, les contrôles d’une police intransigeante.

Une fois à l’intérieur de cet antre, la pression est encore plus forte. « On a le sentiment d’être emporté par une grosse vague, que toute la salle bouge, ça te prend aux tripes », relate Claude Hecht. L’ambiance se réchauffe encore davantage au fur et à mesure qu’approche le coup d’envoi. « Quand le public se met à hurler, emporté par une sonorisation réglée à fond, on n’était pas trop rassuré. Mais on était bien entouré par un service de sécurité ».

Cependant, pour éviter de croiser les supporters turcs, la délégation alsacienne, forte d’environ 80 personnes, a quitté la salle par une sortie dérobée pour rejoindre l’hôtel.

Pour en revenir au match, notre basketteur pense que la SIG est passée à côté d’un bel exploit. « Je n’étais pas très optimiste vu l’environnement, je me suis dit que les joueurs de Vincent Collet ne vont pas toucher terre. Avec le recul, et sans chauvinisme aucun, je pense que la SIG méritait de gagner ».

C’était peut-être aussi le sentiment de l’équipe de la SIG que l’Urmattois a côtoyée à l’hôtel après la rencontre. « Ce qui était terrible, c’était la détresse des joueurs ».

Claude Hecht est revenu en Alsace avec la tête pleine d’étoiles. La SIG l’a fait rêver…

( Voir article des DNA du 07.05.2016 )

Lien Permanent pour cet article : http://www.mairie-urmatt.fr/un-vrai-supporter/