160108.Voeux2

Vendredi 8 janvier 2016, soirée de réception du Nouvel An, à laquelle tous les Urmattois étaient invités pour une rencontre conviviale. Peu de discours, mais un peu plus de musique par Concordia et le trio de Jean-Paul Distel. Et puis la mise à l’honneur d’Evelyne Baret partant en retraite après 26 années d’ATSEM auprès des enfants de la maternelle d’Urmatt. Les trois directrices qui ont jalonné sa carrière étaient présentes et ont, chacune, prit la parole pour dire combien elle fut appréciée.

Ensuite, tout le monde s’est retrouvé autour des knacks et de la galette.

DISCOURS DU MAIRE

Mesdames, messieurs, chers amis,

Au nom du Conseil Municipal et en mon nom personnel, je vous souhaite à toutes et à tous la bienvenue pour cette traditionnelle réception du Nouvel An, et je vous présente nos souhaits les plus sincères, de santé, de bonheur et de solidarité.

Aujourd’hui, je désire m’adresser en premier à celles et à ceux qui m’entourent quotidiennement, car je tiens à les remercier sincèrement pour leur engagement dans leurs activités au sein de notre commune :

– Marie-Christine, Marie-André, et Julie au secrétariat

– Martine qui assure le service de l’APC

– Lydie, Jean-Hubert, Patrick et Alexandre au service technique

Une pensée également aux ATSEM qui assistent les enseignantes de la maternelle, et à nos fidèles agents qui entretiennent les écoles tout au long de l’année.

Un merci encore plus particulier, puisqu’il est double, un pour 2014, l’autre pour 2015, aux bénévoles de la bibliothèque que j’avais malencontreusement oublié de féliciter l’année dernière.

Mais nous ne serions pas très utiles sans vous :

  • Les enseignantes qui préparez l’avenir de nos jeunes, et je sais que ce n’est pas toujours facile (surtout dans le contexte actuel)
  • Les associations et vos nombreux bénévoles
  • Vous qui, au niveau de l’État, des administrations, du conseil régional ou du conseil départemental, portez nos dossiers, pour les instruire, et les financer (parfois ?)
  • Vous, mesdames les Trésorières qui savez nous conseiller quotidiennement et nous garder dans le droit chemin financier.
  • Vous, les acteurs et partenaires économiques (artisans, commerçants, entreprises, professions libérales …) pour l’énergie déployée dans le développement de vos activités.
  • Vous, les services qui assurez avec efficacité notre sécurité au quotidien : la Gendarmerie, le Service départemental d’incendie et de secours.

Enfin, je ne voudrais pas oublier les membres du Conseil Municipal, avec une mention toute particulière pour les adjoints qui consacrent beaucoup de leur temps à notre commune.

Merci à tous de m’accompagner avec autant de conviction tout au long de ce mandat.

Comme vous le savez, la tradition dans ce genre de réception est de faire un beau discours qui vous présente un panorama de l’actualité de l’année écoulée, et surtout qui met en valeur les réalisations de l’équipe municipale.

Mais, voyez-vous, je n’ai pas envie de vous parler des déréglements de notre société et des sombres événements que nous avons connus,

ni des conflits armés incessants,

ni de notre économie chancelante et du chômage galopant,

ni du spectacle déprimant donné par un personnel politique sourd et aveugle.

Non, ce soir j’ai envie de vous parler de nous et d’Urmatt.

Je ne suis certainement pas insensible ou indifférent au monde qui nous entoure, mais dans l’attente d’un hypothétique sursaut de notre élite politique, je préfère me réfugier et me conforter dans les valeurs qui sont les nôtres.

Comme vous, je suis conscient des difficultés économiques, sociales et financières qui assaillent beaucoup de nos concitoyens.

Comme vous, je vois les stigmates de la crise.

Mais quand je vous regarde, et quand je vous écoute, alors j’ai la conviction que tous ensemble nous avons les moyens de lui résister.

L’année 2016 ne sera ni meilleure ni pire que la précédente.

Elle sera d’abord ce que nous aurons envie d’en faire. Tous ensemble.

RETROSPECTIVE 2015

Ainsi que je l’ai déjà évoqué à plusieurs reprises, le temps n’est pas aux investissements importants.

A cela plusieurs raisons :

  • Notre commune est déjà bien pourvue en équipements
  • Nous devons faire une pause financière et reconstituer notre capacité d’auto-financement
  • Nous devons nous consacrer prioritairement à l’entretien et la maintenance des équipements existants
  • Le manque de lisibilité dans nos recettes futures nous incite à la prudence

D’ailleurs, à ce sujet, je ne peux que souhaiter une Communauté de Communes particulièrement vigilante dans ses prochains choix budgétaires, en particulier concernant des investissements très importants qu’il serait raisonnable de ne plus engager, au risque de devoir augmenter la fiscalité de toutes les communes membres.

(Tout le monde aura certainement compris que j’évoquais le projet d’équipement nautique de La Broque)

Je vais donc vous présenter une rapide rétrospective de l’année 2015, de ce que votre équipe municipale a réalisé, en ayant toujours à l’esprit que dorénavant nous devons optimiser l’utilisation de chacun de nos Euros !

Pour commencer, je parlerai des espaces verts, avec d’importants aménagements au Jardin du Souvenir, au cimetière, et impasse Kosmatt.

De plus, chacun peut apprécier les efforts produits par l’équipe de Lydie et Patrick lors des campagnes de fleurissement. Ils méritent que nous lancions une demande d’attribution d’une 1ère fleur qui récompenserait leur travail.

Les trottoirs de la rue du Gal de Gaulle sont achevés, et pratiquement toutes les rues ont fait l’objet d’un traitement d’entretien. L’éclairage de la sortie de la rue de la Gare a été renforcé.

Au cimetière la zone columbarium est entièrement remaniée, avec une extension de deux nouveaux monuments.

Une campagne de diagnostics thermiques a été réalisée et des travaux d’isolation de combles de bâtiments communaux ont suivi, en particulier au groupe scolaire avec près de 700 m2 traités, ainsi qu’à la maison des associations. Toujours dans la recherche d’économies d’énergie, la chaufferie bois de la maison forestière a été améliorée, et toutes les portes et fenêtres ont été remplacées.

La halte-garderie a fait l’objet de travaux de mise en sécurité, et l’agencement a été amélioré par la création de mobiliers sur mesure pour l’office et la salle principale. Quant au groupe scolaire, son réseau informatique est entièrement câblé, afin d’éviter les éventuels effets du WIFI. Le nouveau parc d’ordinateurs est ainsi exploité en toute sécurité par les enfants et leurs enseignantes.

Dans le domaine de la gestion des équipements, des contrats d’entretien et de maintenance ont été étudiés et traités, avec une remise à niveau des installations thermiques.

Mais je ne peux pas évoquer les travaux sans mettre en valeur la qualité du travail réalisé quotidiennement par les membres de notre équipe technique, qui dispose d’une nouvelle camionette benne remplaçant l’existante a bout de souffle.

Voici quelques exemples de leur activité :

  • Réparation du tablier du pont de la Bruche
  • Reprise de la chape et sécurisation du petit pont sur la Bruche
  • Remises en état de la voirie chemin du Sperl, de l’Eimerbach et des Lossen, reprises de divers regards, caniveaux et trottoirs, pose de bordures, etc …
  • Création de nouveaux parkings au cimetière
  • Travaux de peinture : couloirs des écoles, agence postale, terrains de jeu, …

Plusieurs pages ne suffiraient pas à énumérer la multitude et la variété de leurs interventions. Ils nous sont vraiment précieux.

Enfin, la sécurité de notre commune n’a pas été oubliée.

Un diagnostic d’adaptabilité aux handicaps a été réalisé, avec mise en œuvre de certaines interventions et programmation des plus importantes.

La circulation et le stationnement font partie de nos préoccupations, et certaines mesures ont déjà vu le jour. Cette réflexion doit être pragmatique, et les riverains concernés seront consultés au fur et à mesure.

LES PERSPECTIVES

Un budget contraint ne signifie pas qu’il ne faut plus rien faire. Un budget contraint implique plus de réflexion, impose de faire des choix, d’établir des priorités, et donc d’inventorier les besoins.

Un débat d’orientation budgétaire est indispensable, et devrait impliquer le plus grand nombre. C’est pourquoi une réunion publique sera organisée courant février.

Toutefois, je peux dégager quelques grands axes de réflexion pour les années prochaines :

  • Suite de l’entretien systématique de la voirie
  • Réfection totale de la voirie rue de la Schlitte et rue du Chêne
  • Remplacement des fenêtres façade nord de l’école
  • Réaménagement total de la cuisine salle polyvalente
  • Réhabilitation et agrandissement des vestiaires du hall des sports
  • Réfection du drainage et du système d’arrosage du terrain de foot
  • Aménagement du sentier arboricole et création d’une zone fitness
  • Création de WC publics
  • Aménagement du centre village : comprenant la place des Fêtes, la maison de la rue de Molsheim à démolir, les aires de jeux, …
  • Devenir de la villa St Joseph
  • Nouvelle station de traitement de l’eau potable

Et pour mémoire, le projet avorté d’aménagement des abords des parkings et des quais de la gare, un dossier de 500 000 € que notre commune ne pouvait pas supporter seule.

Et la liste est encore longue des besoins identifiés de notre commune … Mais pour calmer notre impatience, rappelons-nous que Rome ne s’est pas faite en un jour !

Enfin, comment ne pas évoquer nos liens avec la Communauté de Communes ?

De nombreuses compétences vont à la CCVB, et d’ici début 2020, il y en aura encore plus, certaines étant obligatoires.

La gestion des communes sera profondément différente. Il est nécessaire d’apprendre à vivre collectif et de penser collectif si l’on ne veut pas se retrouver dans la situation du village d’Astérix, réfractaire mais isolé dans un monde nouveau.

Mais nous devons nous en convaincre, notre futur est dans l’intercommunalité.

Il est encore une autre tradition, celle de trouver une belle et originale citation pour conclure un discours toujours trop long. Je vous propose un extrait de « Terre des Hommes » de Saint Exupéry :

« Etre homme, c’est précisément être responsable.

C’est connaître la honte en face d’une misère qui ne semblait pas dépendre de soi.

C’est être fier d’une victoire que les camarades ont remportée.

C’est sentir en posant sa pierre que l’on contribue à bâtir le monde »

L’année dernière, à cette époque, je vous avais souhaité une très bonne année 2015. J’espère que tous mes vœux se sont réalisés !

A nouveau, je vous souhaite une très belle année, mais encore meilleure que la précédente.

Que 2016 soit pour vous l’année de toutes les joies et de toutes les réussites.

160108.Voeux.01.jpg160108.Voeux.02.jpg160108.Voeux.03.jpg160108.Voeux.04.jpg160108.Voeux.05.jpg160108.Voeux.06.jpg160108.Voeux.07.jpg160108.Voeux.08.jpg160108.Voeux.09.jpg160108.Voeux.10.jpg160108.Voeux.11.jpg160108.Voeux.12.jpg160108.Voeux.13.jpg160108.Voeux.14.jpg160108.Voeux.15.jpg
Catégories : Cérémonies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 3 =