Bien qu’il y ait eu peu d’occasions d’en parler depuis les élections du mois de mars, je vous le confirme, le Conseil Municipal est bien installé, et ses commissions travaillent.

Il est vrai que cette année 2020 n’est pas comme les autres … Mais promis, je ne parlerai pas de Covid, ils sont déjà une multitude à le faire. Combien de doctes professeurs urgentistes, épidémiologistes, infectiologues, puis psychiatres et psychologues, les chaînes TV ont-elles usés depuis six mois ? Pendant ce temps, Urmatt a continué à vivre, et bien sûr, nous avons procédé à la mise en place scrupuleuse de tous les matériels et protocoles, dans tous les lieux recevant du public, sans en discuter le bien-fondé.

L’été est propice à la préparation des dossiers que nous devrons lancer à la rentrée : l’interconnexion de l’eau potable avec nos voisins, l’étude de l’aménagement du centre du village et la prévention des coulées et ruissellements. Le budget 2020 est un budget « Covid-19 », c’est-à-dire un budget de transition, puisqu’il n’a pu être mis en place qu’au mois de juillet. Une raison supplémentaire pour bien préparer les dossiers qui pourront être mis en œuvre en 2021 : études (en cours), décisions du CM, étude du financement et recherche des éventuelles subventions.

Nos scolaires vont retrouver leur école, leur collège ou lycée, à la satisfaction générale, élèves, parents et enseignants. Quel sera le protocole applicable ? Question sans vraie réponse à ce jour puisqu’on parle régulièrement d’adaptation locale ( ! ). Alors, soyons pragmatiques. Nous ferons au mieux, au fur et à mesure, en parfaite collaboration avec l’équipe pédagogique de notre école …

A propos d’école, d’ici les vacances d’octobre, toutes les classes seront équipées d’écrans Led interactifs, la commande étant passée pour les deux classes des plus petits. Ces très grands écrans Led rendent les cours plus attractifs, et permettent de mieux solliciter les élèves. Les ardoises et la craie paraissent d’un autre siècle aux yeux de nos pré-ados geeks … bien que les tableaux aient été conservés et qu’ils gardent une utilité certaine.

Les grands projets mis à part, nous avons porté notre attention sur le lavoir, qui fait partie du patrimoine Urmattois. Il méritait d’être remis en forme : toiture, murs, pavage, escalier et la voirie ont été repris, avec la mise en place d’un bel éclairage avec des projecteurs Led. Cet écrin rénové devait être valorisé par un élément attractif bien visible au cœur de notre village. C’est ainsi que nous avons fait un appel à projet auprès d’artistes fresquistes, et que nous avons retenu celui de Roland Perret qui a puisé dans l’histoire d’Urmatt pour créer les personnages du décor mural.

Parmi les événements récents, nous avons hébergé l’équipe de Cheyenne Fédération, qui tournait pour le compte de TF1 un volet de la série « Une histoire française », consacré à la célèbre « affaire Grégory ». Le tournage s’est déroulé sur de nombreux sites bas-rhinois, avec en particulier pour Urmatt la scierie Siat, l’hôtel de la Poste pendant quelques jours, et la maison forestière rue de Molsheim qui a été refaçonnée pendant une semaine pour quelques heures de tournage en intérieur. Le monde du cinéma et de la télévision est un monde à part, mais qui attire toujours la curiosité des (heureux) ruraux que nous sommes.

Je vous souhaite une très bonne rentrée !

Le maire, Alain Grisé

Catégories : Editorial

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 81 = 82

Aller au contenu principal