C’est le mois de mai, et nous sommes dans une période incertaine, officiellement en rouge, mais l’on sent que le vert n’est pas loin, même si l’état sanitaire n’y est plus pour grand chose. Nécessité oblige, l’économie doit repartir ! Et tous les critères qui avaient précédement cours s’adapteront très bien aux prochaines décisions.

Nous avons tous été sélectionneur de l’équipe de France de football, et maintenant nous sommes tous devenus experts en confinement-déconfinement. A notre décharge, il nous est bien difficile de comprendre toutes les décisions à géométrie variable qui se succèdent comme des averses de printemps.

Toutes ces remarques désabusées m’amènent très naturellement au sujet qui remplit la moitié de notre presse locale préférée depuis plusieurs semaines, je veux parler des masques.

La commune de … a commandé des masques, la commune de … a distribué des masques, les couturières de … ont fabriqué 118 masques (ou 483), le tout agrémenté de photos sur lesquelles ont voit les vaillantes bénévoles et les très actifs élus poser fièrement avec leur matériel. La démarche est louable, mais doit-elle être prétexte à publicité ? Que les bénévoles soient remerciés semble naturel, mais à bien y regarder, les élus ne font que leur devoir. Est-il nécessaire de le clamer sur tous les toits ? Alors, pour les amateurs de communication, les occasions ne manquent pas : la désinfection des locaux, l’arrivée d’une commande de gel, la rentrée des élèves de CM2, la pose d’écrans protecteurs, le traçage au sol des marques de distanciation, etc …

Par contre, je voudrais louer la disponibilité des élus Urmattois, nouveaux et anciens, qui ont préparé et réalisé la distribution des masques à tous les habitants.

Naturellement, la municipalité a mis en œuvre tous les moyens nécessaires pour assurer la sécurité des personnels, des écoles, et plus largement des Urmattois. Certains équipements doivent encore être installés dans les jours qui viennent, les délais d’approvisionnement et d’installation étant trop souvent incertains. Je citerai en particulier les détecteurs infrarouge de température corporelle et les distributeurs de gel sans contact.

Le conseil municipal élu en mars sera installé lundi 25 mai, et chacun pourra officiellement remplir ses fonctions. Ce moment important dans la démocratie locale sera lui aussi confiné, sans public. Un peu en catimini, après une élection qui, déjà, avait déplacé bien peu d’électeurs.

Les conseillers élus sont conscients de leur rôle, et des années peu faciles qui les attendent dans la gestion de notre commune. Mais ils doivent être déterminés et disponibles, car c’est l’engagement qu’ils ont pris lorsqu’ils étaient candidats.

Le maire, Alain Grisé

Catégories : Editorial

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 + = 18

Aller au contenu principal