Comment s’organiser au mieux pour rester serein et efficace pendant le confinement

Par le Service de Médecine Préventive du CDG 67

Etablir des règles de vie pour toute la famille

Qui dit confinement dit proximité et cohabitation, d’où l’importance d’établir des règles de vie pour prévenir bien des situations, en particulier pour les enfants : établissez des horaires de jeux, de devoirs, de repas, pour qu’ils gardent des repères. Les parents en couple se répartissent les rôles : l’un supervise les enfants, l’autre s’isole, puis alternent. Il s’agit d’optimiser chaque instant.

Comment rester en forme en période de confinement ?

Bouger, manger sainement, faire ses courses intelligemment …

Faire de l’exercice : en restant chez soi, on se dépense moins. Se mettre au cardio à la maison est également un excellent moyen pour se défouler et déstresser : par exemple la danse et les programmes sportifs de coach en ligne, ou encore yoga ou pilates. On conseille au moins 30 minutes d’activité physique par jour. Par ailleurs, le renforcement musculaire galbe la silhouette et augmente le métabolisme. Pour cela on choisit le gainage

Remplir intelligemment ses placards

Pour un équilibre alimentaire et une bonne organisation dans la gestion de ses stocks.

Produits frais : fruits et légumes, riches en fibres, vitamines, et antioxydants.

Utiliser des produits surgelés bruts (non cuisinés) parce qu’ils ont été cueillis à maturité, et contiennent souvent plus de vitamines que certains produits sur les étals.

Glucides : pâtes, riz, légumineuses, qui sont le carburant de notre organisme. En effet, notre corps a besoin de ce sucre pour fonctionner, c’est notre principale source d’énergie :

lentilles vertes, corail, fèves, haricots blancs, flageolets, pois chiches, pois cassés.

Protéines : viandes, poissons, œufs, tofu, seitan, tempeh, qu’on peut stocker ou congeler.

Aliments pour le petit-déjeuner : mueslis non sucrés, flocons de céréales divers, pain.

Produits laitiers : sources de calcium : fromages frais ou affinés, yaourts et laits végétaux ou à base de lait animal (vache, brebis, chèvre).

Produits de base : Farine si possible complète, sucre, miel, beurre, lait, huile, épices, herbes qu’on peut acheter congelées, etc. En somme, tout ce qui peut servir à l’élaboration de pain, de gâteaux, de pancakes, de cakes, de yaourts maison, ou autres.

De jolies assiettes : attention aux quantités, comme on aura moins d’activité physique, il ne faut pas que les glucides (pâtes et autres) soient la base de notre alimentation. On ne va que peu marcher ou se dépenser, il faut donc adapter le contenu de notre assiette, à nos dépenses physiques, qui vont fortement diminuer. L’assiette idéale doit donc respecter la règle des tiers : 1/3 de fruits et légumes pour les fibres et les vitamines ; 1/3 de protéines ; et 1/3 de glucides en essayant de varier les sortes au maximum. On n’oublie pas d’agrémenter son plat avec un peu d’huile (indispensable). Enfin, un morceau de fromage, un laitage si on le souhaite, et un fruit complèteront parfaitement le menu. Et comme on va moins se dépenser, le soir on peut se passer de féculents.

Catégories : Vie pratique

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 55 = 59

Aller au contenu principal