EDITO du 16.03.2020

Les élections municipales ont bien eu lieu, en dépit du bon sens qui semble manquer à nos dirigeants. Et quelles élections ! Une participation encore plus faible que dans les prévisions les plus pessimistes.

Voyons les résultats pour notre belle commune d’Urmatt : 1 209 inscrits sur les listes électorales, suffrages exprimés 341 dont 59 nuls ou blancs.

Comment apprécier une élection qui enregistre une abstention record de 71,79 % ?

Plusieurs hypothèses peuvent être avancées pour tenter de trouver une explication à cette situation. En premier, et sans aucun doute, l’épidémie de coronavirus n’a pas incité les électeurs à se précipiter dans les bureaux de vote. Et pourtant, certaines communes ont connu des participations importantes. Ensuite, on peut évoquer le manque de suspens du fait de la présence d’une seule liste de candidats, nos voisins de Niederhaslach enregistrant près de 65 % de participation en présence de deux listes concurrentes. On peut alors se demander s’il s’agit seulement d’une saine émulation démocratique …

A Urmatt, une seule liste était proposée, malgré l’appel à candidatures que j’avais lancé il y a quelques mois. Ce qui semble démontrer que peu de gens souhaitent s’engager dans la gestion de notre collectivité, et acceptent de beaucoup donner de leur temps pour leurs concitoyens, souvent au détriment de leur vie familiale.

C’est pourquoi je souhaite très sincèrement remercier les membres du conseil municipal sortant pour ce qu’ils ont apporté aux Urmattois pendant les six dernières années. Quant aux nouveaux conseillers, je veux les assurer de mon estime pour leur engagement et leur volonté de servir leur commune.

Je veux leur dire aussi qu’ils ne sont pas élus au rabais, et que le manque d’intérêt apparent de beaucoup d’Urmattois ne doit pas entamer leur résolution. Quoi qu’il arrive, ils sont maintenant en charge des intérêts des 1 500 habitants de notre commune, tâche qu’ils devront assumer sans rechercher la moindre reconnaissance.

C’est bien le choix qu’ils ont fait.

Une réunion publique avait été organisée afin de présenter les membres de la liste candidate et les grandes lignes de son programme. La très petite poignée de participants laissait présager de l’indifférence constatée le jour de l’élection. Et pourtant, c’était le bon moment pour les contestataires éventuels de s’exprimer ! Au lieu de cela, certains ont préféré se réfugier dans l’anonymat pour raturer ou faire des commentaires sur les bulletins de vote.

Les élus doivent rechercher en permanence ce qui est profitable au plus grand nombre, sachant qu’il est utopique d’imaginer satisfaire et plaire à tout le monde.

Des enjeux très importants sont devant nous, que nous devrons négocier au mieux. Ce sera notre seule préoccupation.

Le maire, Alain Grisé.

Catégories : Editorial

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

37 + = 47

Aller au contenu principal